retour 

1985 / USTER - GRAZ

Résumé des exposés du 6è congres de la société internationale de la recherche et de la protection au domaine de la musique des instruments a vent, et du symposium
 „Die Bedeutung der Blasinstrumente im Schaffen von Johann Joseph Fux"

Bernhard Habla, Graz

Pendant la période du 26 au 28 septembre 1985 a en lieu la 6è réunion "der Internationalen Gesellschaft zur Erforschung und Förderung der Blasmusik" avec le sujet "Blasorchesterpraxis heute" dans la cadre des "Festliche Musiktage Uster" en Suisse. C'etait pour la 3è fois que la société invitée par M. Albert Häberling, initiateur des "Festliche Musiktage", avait organisé son congres dans le cadre de ces manifestations. Lors des concerts donnés à Uster, quinze œuvres de compositeurs de musique contemporaire pour orchestre à vent était présentées pour la première fois au public.

Regardons maintenant sur les détails du congrès, qui en réusumant ont été très intéressant dans leur genre. Dans le 1er exposé, Jean-Marie Xhonneux (Moresnet, Belgique) avait fait un résumé sur le développement des soc. de musique et leur répertoire de musique contemporaine en Belgique. Thomas Hancl (Ostrava, CSSR) présentait dans son discours les différents classifications des soc. et en parlait en détail sur les compositeurs contemporaines en CSSR. Dans un exposé du même genre, Antonio A. Bispo (Brasile) nous montrait quel rôle diversifique jouent les soc. de mus. brasiliennes, tout en gardant les traditions de leur pays, pour en conclure quels problèmes ce montrent lors des recherches spécifiques. L'évolution historique de la mus. des instr. à vent au Luxembourg était présentée par Daniel Lieser (Schifflingen, Luxemburg). M. Erich Tremmel (Augsburg, BRD) parlait dans sa dissertation sur le début de la mus. des instr. à vent dans la région "Bayrisch-Schwaben".

D'autres exposes intéressants se laissent groupes comme suit: Gunther Joppig (Hamburg, BRD) faisait des recherches sur le contre-basson moderne, pour en conclure sa vrainaissance. Ses argumentations se basaient sur des documents des firmes Stritter et Heckel. Michael Nagy (Vienne, Autriche) parlait sur le historique et la possibilité de la technique multisonore chez les instr. a vent, pendant que Heinz Riedelbauch (Koblenz, BRD) montrait des exemples conrècts avec le basson. Les instr. à vent, leur fonction et leur sens dans les légendes allemands était le thème de l'exposé de Erich Schneider (Bregenz, Autriche). Des titres de marche de guerre et la parution d'une biographie sur la trompette étaient les sujets du discours de Christian Blümel (Münster, BRD). Les problèmes lors de l'orchestration de mus. ancienne pour des sociétés de musique de notre époque ont été illustrée par Uwe Wolf (Münster, BRD) qui faisait une liaison entre la musique ancienne et contemporaine. Pour la période après 1945 Wolfgang Suppan (Graz, Autriche) montrait le développement de la littérature pour orchestre à vent. Un exposé d'un genre spécial était présenté par Leon J. Bly (USA, dzt. Stuttgart, BRD) qui en faisait un commentaire sur tous les œuvres composées pour les "Festliche Musiktage Uster". Dans la dissertation de Josef Heckle (Freiburg, BRD) des questions sur la présentation de musique symphonique pour orchestre à vent était le sujet traité. L'instrumentation pour l'orchestre à vent était commenteé dans deux exposés. Celui de Eugen Brixel (Graz, Autriche) se basait sur le répertoire de la musique contemporaine en Autriche, pendant que la dissertation de Bernhard Habla avait pour thème plutôt le développement de l'instrumentation au 19è siècle. Pour la clôture du congrès, des présentations pratiques de percussion de Peter Hudec (Weingarten, BRD) demonstrait les effects spéciales de ces instruments à l'orchestre à vent.

Les nouvelles compositions présentées en première a coté de tous les exposés dans un cadre très agréable montraient une liaison direct entre la théorie et la pratique (voir bulletin Nr. 17).

Au symposion "Die Bedeutung der Blasinstrumente im Schaffen von
Johann Joseph Fux" d'autres thèmes était présentes à ce congrès. Cette manifestation avait en lieu le 24 et 25 octobre 1985 en collaboration avec la société "Johann Joseph Fux", qui fêtaient son 30è anniversaire à cette occasion, et l'institut pour la recherche au domaine des instruments à vent de l'Ecole supérieur de musique a Graz.

Après les mots d'accueil du président de la société J. J. Fux, Monsieur le Prof. Dr. Berthold Sutter, un représentant de la Styrie Dr. Jungwirth félicitait la société et il souhaitait un bon succès au congres. Le directeur de l'Ecole supérieur de musique a Graz, Prof. Dr. Otto Kolleritsch, mentionnait dans son discours, que les œuvres du compositeur Fux se retrouvent de plus de plus sur les programmes de concert, ainsi que Prof. Dr. Wolfgang Suppan mettait l'accent sur l'importance de Fux comme compositeur royal a Vienne, sujet du symposion.

David Whitwell (Los Angeles, USA) présentait dans son discours l'orchestration des ensembles d'orchestre à vent pendant la période du baroque, et leurs classifications entre la période de la renaissance et le classique. Herbert Seifert (Vienne, Autriche) constatait qu'il se trouvait des musiciens francais dans l'orchestre du l'empereur lors de la période de J. J. Fux. La situation de l'étudiant J. D. Zelenka à Dresden, pendant le même temps que Fux à Vienne, présentait Herbert Heyde (Dresden, DDR) dans son exposé. Le centre de la musique en Styrie et le "Ferdinandeum" a Graz, était le thème de Eugen Brixel (Graz, Autriche) .Dans la présentation de Wolfgang Suppan (Graz, Autriche) il estimait qu'il serait possible de réaliser une renaissance de la musique de Fux en petits ensembles.

Les différents bois comme le chalumeau et l'hautbois ont été le sujet du discours de Gunther Joppig (Hamburg, BRD) et Michael Nagy présentait les instruments basses dans le travail de J. J. Fux. Les différents types de flûtes et leur musique dans la région du Sud de l'Allemagne au début du 18e siècle ont été sur le programme de Ernst Kubitschek (Innsbruck, Autriche) .L'utilisation des "Zinken" en relation avec d'autres instruments de 1650 jusqu1a 1750 environ était le thème de l'expose de Markus Spielmann (Innsbruck, Autriche).

Les cuivres en générales et spécialement dans l'ouvrage de J. J. Fux ont été présentes dans les 3 derniers discours. Friedrich Körner (Graz, Autriche) demonstrait à l'aide de 6 différents types de trompettes, leurs sonorités et leurs effets dans la musique baroque. Detlef Altenburg (Detmold-Paderborn, BRD) parlait sur les techniques de la trompette nature et la situation sociale des trompettistes lors de la période de Fux. Klaus Winkler (Mainz, BRD) pouvait parler de la popularité des sonates pour trombones lors de l'ouvrage de Fux et même après sa mort et l'utilisation de l'instrument dans le domaine de la musique sacrale.

Enter minant le congres Prof. Dr. Berthold Sutter montrait dans son resumé le sens des œuvres de J. J. Fux. Les prétentions spéciales du compositeur styrien ont été présentées au premier plan par Wolfgang Suppan, car le comp. J. J. Fux avaient la chance de travailler avec les meilleurs musiciens à la cour de 3 empereurs.

L'apogée du symposium était sûrement la réception du 24.10.85 lors du 30è anniversaire de la société J. J. Fux, le discours solennel de B. Sutter et l'acceuil des invites par le souverain de la Styrie dans la salle blanche de la citadelle a Graz.

Avec des nouveaux connaissances et d'idées le congres se terminait tout en regardant droit sur un nouveau anniversaire en 1991, la 250 année de mort de J. J. Fux.

(Übersetzung: Daniel Lieser, Schifflingen, Luxemburg)


[Mitteilungsblatt Nr.18, März 1986]

retour